Non classé

Comment améliorer le référencement SEO de son site web ?

Améliorer le référencement SEO de son site web consiste à travailler sur les 3 piliers du SEO, à savoir : l’architecture technique, le contenu et le netlinking (popularité). Pour y parvenir, vous pouvez soit faire appel à un consultant SEO externe, soit le faire vous-même, mais c’est un métier et cela demande du temps (et des connaissances) !

Dans cet article, vous allez pouvoir vous familiariser avec les notions élémentaires du référencement naturel organique SEO.

Travailler les 3 piliers du SEO en priorité

Avant de commencer, il est important de rappeler que le référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimization) est un ensemble de techniques permettant aux pages de votre site web de remonter dans les résultats de recherche, tout ceci dans le but d’atteindre un positionnement élevé dans la SERP (les résultats de recherche des internautes).

Néanmoins, le travail à effectuer pour optimiser le SEO de son site web requière de solides connaissances et compétences dans le domaine du référencement, et ce n’est pas un projet à prendre à la légère…

De plus, vos résultats n’apparaîtront que plusieurs mois après avoir travaillé sur le SEO de votre site web, il faut donc s’armer de patience !

ameliorer le referencement seo de son site web

Quels sont les 3 piliers du SEO ?

En SEO, nous parlons toujours de 3 piliers incontournables que vous devez travailler pour espérer gagner des positions sur Google et plaire à son algorithme qui change sans cesse.

L’architecture technique du site

Le premier critère du référencement organique de votre site repose sur la structure technique de votre site web. L’architecture consiste en la manière dont est structuré votre site internet, vous pourrez y trouver le positionnement de vos pages depuis la page d’accueil vers les pages et autres sous-pages de votre site, composantes intégrantes de votre visibilité (et de votre offre !).

Dans cette partie, il est question de créer une arborescence de site web au niveau des URLs (monsite.com/page/sous-page). Pensez bien à adopter une structure simple avec des URLs faciles à comprendre pour le Googlebot (robot de Google), évitez donc les URLs qui terminent par des =3241 ou 2022/06/25 car elles sont plus compliquées à comprendre pour le moteur de recherche.

La question du maillage interne se pose ensuite, c’est-à-dire la façon dont vous souhaitez que vos visiteurs naviguent entre vos pages via des liens hypertextes. Ici, il faut alterner entre des liens présents directement dans le contenu ET possédant une ancre de lien unique (évitez les « cliquer ici », « en savoir plus »…). Il faut privilégier les ancres uniques qui apportent une réelle valeur ajoutée par exemple :

« Afin de construire une arborescence de site web compréhensible par les moteurs de recherche, il faut tout d’abord commencer par réaliser un audit SEO complet ». Le lien pointe vers un article portant sur la thématique de l’ancre de lien, et Googlebot comprend tout à fait la cohérence existante entre la page d’avant et la page ciblée. Vous pouvez également ajouter des boutons d’appels à l’action (appelés CTA) pour générer plus de clics entre vos pages, d’un point de vue visiteur de votre site.

La dernière action à prendre en considération sur l’aspect technique est le codage de votre site web, et vous devez vous poser ces questions :

« Les balises Title et meta-descriptions sont-elles explicites pour Google ? » -> ici il est question des informations qui sont visibles en dehors du site lorsque l’on effectue une recherche. Une bonne balise Title explique clairement le contenu d’une page en quelques mots seulement. Une bonne balise meta-description décrit précisément ce que l’internaute va trouver sur votre page, et il faut donner envie à l’internaute de cliquer (travail à réaliser pour optimiser le nombre de clics sur les pages).

« Les balises H1, H2 et H3 et autres sont-elles optimisées pour le SEO ? » -> la méthode est de penser que chaque page web est comme un livre et possède donc : un Titre (H1), des chapitres (H2) et des sous-chapitres (H3). Il faut donc analyser pour chaque page votre balise H1 qui est également la plus importante aux yeux de Google car elle reflète l’objectif de la page en question (doit être différente de la balise Title, soyez créatif…). Les balises H2 permettent également à Google de comprendre rapidement, par la méthode de l’entonnoir (et du livre), comment est présenté le contenu.

A la suite de ces modifications, votre site est prêt pour être optimisé au niveau de son référencement naturel. Les objectifs étant de paraître dans les 3 premiers résultats de recherche et d’accroître le nombre de visiteurs (que vous pourrez analyser par la suite sur Google Analytics et la Search Console).

Le contenu textuel SEO

Le contenu de votre site web concerne toute la partie textuelle de votre site : les pages, les articles, la FAQ… Sans compter la pertinence de votre contenu, son authenticité et sa valeur unique (pas de duplication de contenu, c’est pénalisé par Google…).

Aujourd’hui, cela concerne également les images et les vidéos, pour les images vous devez vous poser cette question :

« Les images de mon site web ont-elles toutes un attribut alt ? Une description ? Et une légende ? » -> cela permet au moteur de recherche d’indexer vos images sur Google images (à vous de positionner des mots-clés cohérents et pertinents avec votre page). De plus, toujours sur les images, pensez bien à les alléger avant de les intégrer sur vos pages et à les diffuser au format nouvelle génération qui est le SVG (la performance et la vitesse de chargement d’un site sont des éléments primordiaux aux yeux de Google, l’objectif est que votre site se charge en moins de 3 secondes) et les images en Webp.

Rappelez-vous qu’une page bien positionnée dans la SERP cible un mot-clé principal (avec déclinaison et synonymes des mots-clés secondaires). Pour déterminer quels mots-clés sont les plus adaptés à chacune de vos pages, vous pouvez consulter mon article portant sur l’étude des mots-clés.

Il faudra également envisager de réaliser un audit concurrentiel afin de déterminer sur quels mots-clés se sont positionné vos concurrents et la raison pour laquelle ils arrivent en première page.

Le netlinking

Le netlinking concerne l’ensemble des liens présents sur d’autres sites web et intégrant un lien sur leur propre site qui redirige vers votre site, ici ces liens sont appelés des backlinks (ou lien retour) mais également le « jus SEO ». Il existe 2 types de backlinks différents, à savoir :

  • Les liens en Dofollow -> ces liens sont traçables par le Googlebot
  • Les liens en Nofollow -> ces liens ne peuvent être tracés par le Googlebot

L’intérêt, vous l’aurez compris, est d’avoir un maximum de liens en Dofollow, car ils permettent au robot de Google de faire remonter vos pages et de vous attribuer un score de confiance (Trust Flow). A l’inverse, les liens en Nofollow n’ont aucun impact sur le référencement organique – naturel de votre site web.

En termes de netlinking, il existe également plusieurs possibilités afin d’avoir des liens de qualité pointant vers votre site :

  • La mise en place de partenariats entre sites web complémentaires (1 article avec un lien sur votre site web mettant en avant l’expertise de votre partenaire, contre un lien retour sur 1 article créé par lui-même) : méthode fastidieuse et apportant peu de retours, d’autant plus si votre site n’est pas très bien réputé sur Google…
  • L’inscription dans les annuaires spécialisés et généralistes : technique chronophage mais qui peut apporter de la valeur à votre site (si les liens sont en Dofollow), en sélectionnant avec précaution les annuaires que vous ciblez (inutile d’en cibler 100 différents). Certains annuaires ont un trafic et une autorité assez forte comme Gralon ou encore Cylex Locale
  • L’achat de liens sur des sites connus : astuce que je ne recommande pas car vous n’êtes jamais réellement sûr de votre retour sur investissement, et cela demande des ressources financières assez importantes (compter à minima entre 2000 et 3000€ pour avoir de premiers résultats probants)

Dans le netlinking, nous parlons également d’ancre de lien, tout comme dans le maillage interne de votre site web. Un lien qualitatif est tout d’abord unique et doit témoigner de votre expertise, évitez les « Cliquez ici » ou « En savoir plus » mais plutôt les « Expert en marketing digital sur Rennes Digit’All Consulting » ou encore « Entreprise X vous accompagne de la création à la conception de votre site web ». Plus l’ancre est précise, plus simple sera le passage du Googlebot, moins le robot devra dépenser de ressources pour indexer et naviguer entre les pages (il évalue également la cohérence et la synergie entre les activités via ces liens).

A titre d’exemple, imaginons qu’un site très connu comme Le Monde ou Le Figaro ait créé un article mettant en avant votre savoir-faire et ait créé un lien vers votre site web. Ce lien peut être considéré comme étant « qualitatif » s’il est positionné à l’intérieur d’un article cohérent avec votre secteur d’activité.

Rappelez-vous que si vous débutez dans le netlinking, vous pouvez soit faire appel à un expert en SEO pour vous aider à choisir les bonnes méthodes pour votre activité, soit tenter de le faire vous-même au risque que cela ne vous apporte pas grand-chose (et vous fasse perdre du temps !).

Google Ads : 10 conseils pour optimiser vos statistiques

Qu’est-ce que le référencement payant sur Google ?

C'est quoi Google Ads ?

Google Ads est une plate-forme permettant aux entreprises de faire la publicité de leurs produits ou services sur le moteur de recherche de Google, YouTube et d’autres sites appartenant à Google tels que Gmail.

Google Ads est la plate-forme publicitaire en libre-service de Google qui permet aux annonceurs de créer et de gérer leurs propres campagnes publicitaires.

Google Ads propose un certain nombre d’options publicitaires, telles que des annonces textuelles, des annonces vidéo et des extensions. Les annonceurs peuvent créer leurs propres annonces via la plate-forme Google Ads ou ils peuvent.

Les annonces Google Ads sont un type de publicité que l’on peut trouver sur le moteur de recherche Google. C’est une forme de publicité très populaire car elle est facile à réaliser et ne nécessite pas beaucoup d’argent pour débuter.

Une annonce payante est quelque chose qui apparaît sur la page de résultats du moteur de recherche (SERP) d’un site Web en haut des résultats de recherche naturelle. Les annonces Google apparaîtront en tête de liste, et elles incluent souvent un titre d’annonce, une description, un lien vers la page de destination, et un ou plusieurs liens annexes (si la campagne a été bien configurée).

Le sponsor de l’annonce payante (appelé annonceur) paie pour son inclusion dans les SERP par la mise en place d’un budget quotidien.
Une annonce Google n’est pas toujours payée par une personne ou une entreprise, mais apparaît souvent parce que quelqu’un a recherché des mots clés pertinents dans son navigateur, d’où l’importance de bien choisir ses mots-clés en amont.

Les différents types de campagnes sur Google Adwords

Suivant votre objectif et votre besoin, vous devez sélectionner un type de campagne spécifique. Voici donc comment sélectionner la meilleure campagne adwords adaptée à vos objectifs.

Vous possédez un site vitrine et ne vendez rien en ligne :

  • Vous avez un site vitrine avec un rayonnement majoritairement local : les campagnes annonces locales et performance max sont faites pour ça ! Votre fiche d’établissement Google My Business sera mise en avant, et vous aurez également des publicités sur Gmail, Youtube et les partenaires du réseau de recherche de Google. Vous avez besoin de 2 vidéos et 2 images minimum pour pouvoir lancer ce type de campagne.
  • Vous avez un site vitrine avec un rayonnement national : les campagnes sur le réseau de recherche sont faites pour vous. Elles vous permettent d’apparaître en haut des résultats de recherche naturels en ciblant une zone et/ou un rayon géographique. Ce sont des campagnes principalement textuelles qui vous permettent d’obtenir un trafic qualifié sur votre site web (si vous avez ciblé les bons mots-clés)
  • Vous avez un site e-commerce : les campagnes Google Shopping sont totalement adaptées à votre activité. Elles vous permettent, par la mise en place de Google Merchant Store sur votre site, d’apparaître dans l’onglet Shopping de Google et parfois même dans les résultats de recherche (pour des requêtes d’intention comme “acheter, trouver…). Vous pouvez combiner ce type de campagne avec une campagne sur le réseau Display, cela vous permettra d’avoir des bannières publicitaires sur des sites partenaires ayant accepté Google Ad Sense.

Si vous ne savez pas quelle campagne est faite pour votre activité ou que vous voulez en apprendre davantage sur Ads, prenez contact avec moi afin de sélectionner ensemble la méthode la plus adaptée à votre besoin.

Comment sélectionner les bons mots-clés avec Google Ads Keyword tool ?

La sélection des bons mots-clés est un élément crucial d’une campagne PPC (Pay Per Clic ou CPC coût par clic en français) réussie.

Vous devez choisir les bons mots clés à cibler et vous assurer qu’ils sont pertinents pour votre produit ou service, ce que les gens recherchent en ligne et ont une intention commerciale élevée.

Le Générateur de mots clés Google Ads Keyword Tool est une excellente ressource pour la recherche de mots clés, vous pouvez également vous servir de Google Suggest ou encore de Ubersuggest. L’outil de Google vous permet de saisir un mot clé ou une expression et fournit des données sur la popularité, la concurrence et le coût moyen par clic de ce mot clé.

Quelles statistiques suivre en priorité sur Google Ads ?

Il est important de suivre certaines mesures sur Google Ads pour connaître les performances de votre campagne. Les mesures que vous devez suivre sont le coût par clic (CPC), le coût par conversion et le taux de conversion (CTR).

Ces trois mesures vous montreront combien vous payez pour chaque clic, combien cela coûte pour chaque conversion et quel pourcentage de personnes qui voient votre annonce convertissent réellement.

Le coût par clic est ce que vous payez chaque fois que quelqu’un clique sur votre annonce.

Le coût par conversion indique ce que vous payez lorsqu’un internaute effectue une action souhaitée (par exemple, un achat) liée à votre annonce.

Le taux de conversion montre combien de personnes effectuent une action souhaitée après avoir vu une publicité (remplissage d’un formulaire, appel téléphonique, achat…).

Les trois mesures mentionnées ci-dessus sont importantes et peuvent vous aider à comprendre si votre campagne est réussie ou non.

optimiser sa campagne google ads facilement et rapidement

Comment optimiser vos campagnes Google Ads ?

  • Gérez vos enchères
  • Modifier votre enchère au CPC maximum
  • Modifier votre objectif d’optimisation des conversions
  • Modifier votre stratégie d’enchères
  • Si vos taux de conversion sont supérieurs à la moyenne, envisagez de réduire les enchères pour augmenter le retour sur investissement.
  • Si vos taux de conversion sont inférieurs à la moyenne, envisagez d’augmenter les enchères pour augmenter le retour sur investissement.
  • Envisagez de réduire les enchères si vos annonces n’ont pas enregistré d’impressions au cours de la semaine écoulée et qu’elles ne sont pas programmées pour être diffusées à nouveau à l’avenir.

Conclusion : 10 conseils pour réussir sur Google Adwords

Google Adwords est la plateforme publicitaire la plus populaire sur Internet. Cela signifie qu’il y a beaucoup de concurrence pour les mots-clés, ce qui peut rendre difficile l’optimisation de vos campagnes pour réussir.

Voici 10 conseils pour réussir sur Google Adwords :

1) Comprendre votre audience et créer des publicités en rapport avec ses recherches
2) Optimisez votre landing page (page d’atterrissage) pour augmenter votre taux de conversion
3) Utilisez les extensions d’annonces pour améliorer les taux de clics et réduire le coût par clic
4) Expulsez les mots-clés ayant un niveau de qualité bas pour éviter les clics non pertinents et le gaspillage de budget
5) Assurez-vous d’utiliser tous les formats d’annonces de Google en fonction de votre objectif
6) Enchérissez stratégiquement en tenant compte de facteurs tels que l’emplacement, l’heure de la journée, le type d’appareil et la langue de préférence
7) Testez différentes variantes d’annonces pour voir ce qui fonctionne le mieux avec votre public
8) Suivez les statistiques de vos groupes d’annonces de manière bi-hebdomadaire à minima
9) Augmentez ou diminuez le budget en fonction de votre retour sur investissement et de vos objectifs
10) Confiez cette tâche à un consultant SEA (Search Engine Optimization) expérimenté afin d’être sûr que votre budget n’est pas gaspillé

Comment réaliser une étude de mots-clés sur votre site web ?

Le contenu d’une page web est un des 3 piliers du SEO, il faut iméprativement le travailler si vous souhaitez que Google considère votre site web comme pertinent dans les résultats de recherche. Il faut tout de même se méfier, car ajouter des mots-clés n’est pas anodin et requiert une réelle expertise ! Une page web = un mot-clé ciblé (ou un groupe de mots-clés synonymes). 

Evidemment, ne choisissez pas tous les mots-clés qui sont disponibles pour votre activité mais priorisez ceux ayant des attributs spécifiques. Mais alors, qu’est-ce qu’un bon mot-clés ? Les critères de pertinence d’un mot-clé :

  1. Le nombre de recherches mensuelles et le trafic estimé en prenant en compte l’analyse de vos concurrents
  2. Les mots-clés de longue traine (ou de niche), qui sont moins concurrentiels que les autres et où il est plus simple de se positionner
  3. Les suggestions de Google Suggest et les extraits enrichis (rich snippets)
  4. La qualité du mot-clé, sa pertinence et la façon dont il est perçu sur Google

Comment analyser ces différents points ? Quels outils peuvent être utilisés pour rechercher et analyser les mots-clés ? Et quelle méthode appliquer pour être sûr de bien positionner ses keywords ?

Vous avez loupé les autres articles portant sur l’audit SEO de votre site web et l’audit concurrentiel ? Ces 2 étapes sont à effectuer avant de réaliser une étude de mots-clés !

👉 Réaliser un audit concurrentiel

👉 Réaliser un audit SEO pour son site web

1) Utiliser des outils gratuits pour l’analyse de mots-clés

Lors d’une étude de mots-clés de votre site web, la première chose à faire est d’utiliser les outils gratuits proposés par Google : Google Analytics pour l’analyse des performances de votre site web et le comportement de vos utilisateurs, Google Search Console pour suivre le positionnement de vos mots-clés et les requêtes de recherche des internautes qui mènent à votre site (mais pas que ! Vous pouvez consulter l’article que j’ai créé sur l’utilisation de la Google Search Console pour optimiser votre site web), et Google Trends qui vous donne un aperçu des recherches effectuées par les internautes dans le monde (cet outil est extrêmement utile si votre entreprise a un rayonnement national voire international), Google Suggest et Google Keyword Planner (l’outil de mots-clés de Google Ads, moins pertinent que les autres car cet outil se base uniquement sur les recherches payantes et non celles émanant du référencement naturel…)

Ensuite, d’autres outils vous permettent d’analyser le positionnement de vos mots-clés comme 1.fr, un outil très complet (même en version gratuite) qui vous permet en incluant votre URL dans son moteur de recherche de détecter les mots-clés qui manquent à votre page web afin d’améliorer son positionnement.

Cet outil peut être complété avec l’extension Google Chrome Thot, une extension créée par Paul Grillet que vous devez avoir pour analyser vos mots-clés cibles. Le principe de cette extension est simple : faites une recherche Google sur un mot-clé que vous avez ciblé (par exemple l’un de vos produits ou services), ensuite activez l’extension, puis allez sur la page de votre site que vous souhaitez analyser et relancez l’extension en cliquant dessus. Elle vous proposera d’autres mots-clés utiles qui viendront compléter votre liste.

Pensez également à utiliser d’autres outils tels que SEMRush car vous avez 10 requêtes journalières gratuites.

Continuez votre analyse avec l’outil Ubersuggest de Neil Patel, un générateur de mots-clés gratuit parmi les plus populaires sur internet. Vous avez le droit de réaliser 3 requêtes par jour, et l’outil vous permet même de trouver des idées de contenus pour votre blog, le must have en marketing digital !

Le plus important lorsque vous réalisez une étude de mots-clés est de travailler sur les mots-clés de longue traîne, c’est à dire ceux possédant plus de 3 mots et donc moins concurrentiels. Exemple : “cosmétique bio vegan” à la place de “cosmétique bio” ou encore “hôtel brest bord de mer vue sur mer” à la place de “hôtel brest”. Plus votre requête sera spécifique, moins il y aura de résultats de recherche sur Google, plus il vous sera facile de vous positionner (et de générer un trafic ultra qualifié).

2) Classer les mots-clés par ordre de pertinence

Maintenant que vous avez à votre disposition une liste de mots-clés, utilisez Google Sheets ou Excel afin de classer ces mots-clés par thématique. Imaginons que vous vendez des jeux vidéo pour enfants sur une console portable (sans citer de noms…). Vous allez classer vos mots-clés sur ces différentes thématiques :

  • Jeux vidéo
  • Jeux pour enfants
  • Console portable (toujours sans citer de noms…)

De ces thématiques vont émaner différents mots-clés que vous devrez classer par ordre de pertinence en fonction de ce que vous vendez. Il faudra, par la suite, créer un contenu textuel en incluant ces différents mots-clés.

Une fois que vous avez terminé de créer vos contenus, incluez-les sur votre site web, reprenez les outils précédemment cités, et voyez si le résultat est meilleur !

N’oubliez pas, utiliser des outils gratuits peut vous faire gagner quelques positions sur Google, mais rien ne remplacera l’œil averti d’un expert SEO. Ce dernier vous guidera pour optimiser au mieux votre référencement et atteindre les premiers résultats de recherche sur Google ! 🚀

3) Aller plus loin avec Google Search Console

Sur Google Search Console, vous pouvez voir les requêtes effectuées par les internautes pour arriver à voir votre site. En d’autres termes, vous voyez précisément quels mots-clés sont tapés et par vos potentiels clients. 

Néanmoins, ces requêtes peuvent paraître vagues et ne sont pas très bien ciblées, surtout dans le cas où vous possédez une page articles (votre objectif serait de pouvoir déterminer précisément quels mots-clés de longue traîne sont renseignés par les internautes pour arriver jusqu’à votre site web). Une solution existe pour trouver ces requêtes hyper précises.

Rendez-vous dans “Performances” sur votre compte Search Console :

search console analyse de mots clés

Ensuite, dans les filtres du haut “Type de recherche” et “Date”, cliquez sur “+ Nouveau”, sélectionnez “Requête”.

Ensuite, cliquez sur “Requêtes contenant” et sélectionnez “Personnalisée (expression régulière)”, laissez “Correspond à l’expression régulière. 

Saisissez maintenant ce code dans l’expression : (\w+\s){5,}\w+

Vous pouvez également remplacer le 5 par un 4 pour avoir plus de résultats :

search console requêtes de recherche seo

Vous devriez ensuite voir apparaître les mots-clés de longue traine aboutissant à la visibilité de votre site. Dans l’exemple ci-dessous, les statistiques sont faibles car les articles ont été créés il y a peu de temps, il est conseillé d’avoir un site ayant déjà plusieurs mois voir une année :

search console mots clés de longue traine

Et voilà ! Il ne vous reste plus qu’à optimiser vos contenus d’articles en incluant d’autres mots-clés afin de voir les statistiques s’améliorer (n’hésitez pas à intégrer les clics, les positions et le CTR pour affiner votre analyse). 

SEOPress, la meilleure extension SEO de WordPress

Optimiser son site web et le préparer pour le référencement est la base de toute initiative SEO. Il ne faut pas négliger le référencement de son site WordPress, et bien que beaucoup de plugins et extensions existent pour vous facilier la tâche, améliorer le positionnement de son site web ne se fera pas uniquement grâce à une extension (ce serait trop simple…). 

Avant toute chose, vous devez maîtriser les notions de bases du référencement et je dirais même les termes en priorité pour éviter d’être submergé de dialectes incompréhensibles qui en font fuir plus d’un… Apprendre le SEO c’est simple avec Digit’All Consulting ! Pour rappel, les 3 piliers du SEO sont :

  1. L’architecture technique (maillage interne, balises, performances du site, vitesse de chargement…)
  2. Le contenu (mots-clés, contenu unique et non-dupliqué, champ sémantique adapté…)
  3. Le netlinking (liens provenant d’autres sites web vous faisant référence, aussi appelés “backlinks”)

Ces 3 aspects sont à travailler avec parcimonie et au fur et à mesure du temps, et le fait de commencer par équiper votre site avec une extension telle que SEOPress vous facilitera grandement la tâche !

logo seopress meilleure extension wordpress en seo

SEOPress est la meilleure extension SEO pour WordPress car elle permet de réaliser une indexation instantanée de vos pages, de lier tous vos outils Google (Analytics, Tag Manager, Search Console, Page Speed, Trends) et le plugin est extrêmement léger au niveau de son codage, cela optimise la vitesse de chargement de votre site (toujours dans un souci d’optimisation). Avec l’intégration de WooCommerce, le plugin WordPress pour le e-commerce, SEOPress est en passe de devenir l’extension française la plus performante !

Vous allez découvrir dans cet article ce qui fait de SEOPress une véritable machine de guerre du SEO pour le moteur de recherche Google mais aussi Bing. Répondre aux exigences des algorithmes des moteurs de recherche est obligatoire si vous souhaitez optimiser votre visibilité et votre présence sur internet, car les internautes ne consultent que les 3 premières pages de résultats… D’où l’importance d’avoir un pagerank (un scoring de vos pages) dans le top 3 sur Google !

Booster votre trafic avec SEOPress, c’est facile.

1) SEOPress : le plugin 100% français qui gagne à être connu

Qu'est-ce que SEOPress ?

SEOPress est un plugin du célèbre cms WordPress français (le premier d’ailleurs !) posédant un modèle Freemium très bien construit.

Le modèle gratuit admet quelques particularités plus intéressantes que Yoast SEO ou Rank Math, ce dernier étant complexe à prendre en main.

La grosse différence avec les autres extensions SEO (référencement naturel) du marché est que SEOPress est simple d’utilisation et beaucoup plus légère au niveau de son codage, ce qui permet d’accélerer la vitesse de chargement de votre site (contrairement à Yoast ou Rank Math). Il est d’autant plus performant sur les moteurs de recherche Google et Bing et permet d’optimiser les pages de votre site dans les Serp (les requêtes de recherche sur Google).

Vous souhaitez être en première page de résultat sur Google et tenter d’atteindre la première position ? D’améliorer votre référencement local, votre taux de conversion et diminuer votre taux de rebond ? Cette extension est faite pour vous !

2) Les différentes fonctionnalités de SEOPress

Que permet la version gratuite de SEOPress ?

La version gratuite permet exactement les mêmes fonctionnalités que Yoast ou Rank Math (à quelques exceptions près) :

  • Modification des balises Title et meta-descriptions (ce qui apparaît sur Google lors d’une recherche), pour permettre d’être visible sur les requêtes de recherche
  • Analyse de vos contenus
  • Mots-clés ciblés illimités
  • Interface intuitive ET en français !
  • Possibilité d’éditer ses balises Title et méta-descriptions directement depuis votre thème
  • Possibilité d’autoriser ou bloquer l’indexation de vos contenus via la balise meta robots (noindex, nosnippet, nofollow, noarchive…)
  • Indexation instantanée sur Google et Bing (permet au Googlebot de crawler facilement et rapidement votre site)
  • Création d’un plan de site XML/HTML et création automatique d’un sitemap
  • Définition automatique du titre, texte alternatif et description de vos images
  • Google Knowledge Graph simplifié pour lier tous vos comptes de réseaux sociaux
  • Compatible et liaison possible avec les outils Google les plus connus en SEO : Analytics, Tag Manager, Search Console…
  • Ajout d’une barre de cookies pour le RGPD
  • L’intégration de WooCommerce, le plugin WordPress pour le e-commerce
  • Bonus : Assistant d’installation permettant d’importer toutes les données de Yoast, Rank Math ou autres plugins SEO, afin de conserver vos données

Vous l’aurez compris, cette extension va bientôt devenir un incontournable dans le monde du référencement naturel, cliquez sur le bouton ci-dessous pour en savoir plus :

Que permet la version payante de SEOPress ?

SEOPress Pro va beaucoup plus loin avec sa version payante que ses concurrents Yoast ou Rank Math car elle permet tout un panel de fonctionnalités permettant encore une fois d’alléger votre site web. Bien entendu, toutes les fonctionnalités de la version gratuite sont inclus dans la version payante :

  • Intégration de Google Analytics directement sur le tableau de bord de WordPress
  • Ajout de schémas ou extraits enrichis (rich snippets ou données structurées) de manière automatique ou manuelle. 
  • Intégration de Google Page Speed pour contrôler la vitesse de vos pages (plus besoin d’un nouvel onglet d’ouvert et d’une perte de temps…)
  • Configuration de vos fichiers robots.txt et htaccess simplement
  • Créer un plan de site XML pour Google Actualités
  • Plan de site vidéo au format XML pour optimiser leur référencement
  • Analyse des positions de vos mots-clés dans Google
  • Positionnement des mots-clés de vos concurrents
  • Intégration de Google Suggest et Google Trends, pour optimiser votre SEO et les clics sur votre site internet
  • Maillage interne de vos liens internes et externes (backlinks) avec suggestions automatiques
  • Pastille SEOPress Pro visible directement lorsque vous éditez une page avec votre constructeur préféré (analyse des mots-clés, du score SEO, des réseaux sociaux etc…)
  • Elimination de tous vos liens cassés (404) et gestion de vos redirections (301, 302, 307, 410 et 451) de manière simple
  • Alerte lors de la modification d’une URL directement sur l’interface WordPress et application d’une redirection en 1 clic !

3) Conclusion

Vous l’aurez compris, SEOPress Pro est une extension SEO complète qui va vous permettre à la fois de gagner du temps, tout en réduisant le temps de chargement de votre site web (sans perte de performances donc !). Mon choix est clair, pour un prix de 49$ par an avec un nombre de sites illimités, SEOPress Pro est sans conteste LA meilleure extension WordPress qui existe ce jour !

A ce prix là, ne vous en privez pas, vous ne serez pas déçu ! Je reste à votre disposition si vous avez des questions sur l’installation de cette extension révolutionnaire 😉 Vous pouvez également consulter mes autres articles SEO

Une autre solution envisageable pour vous permettre d’avoir un bon ranking de votre site est le netlinking (via des annuaires gratuits pour commencer puis en créant des partenariats avec des sites réputés), contactez-moi pour en savoir plus

seopress la meilleure extension wordpress seo

Comment faire un audit concurrentiel ?

La stratégie de rédaction de contenus SEO comporte une étape primordiale qui est l’audit concurrentiel. Lors de cette étape, vous serez amené à analyser les contenus de vos clients, les intentions de recherche des internautes dans la SERP de Google, la manière dont vos concurrents abordent les thématiques de leurs articles mais aussi le nombre de mots et les mots-clés choisis. Car pour rappel, une page = un mot-clé en SEO.

Si vous souhaitez que vos pages apparaissent dans les premiers résultats de recherche sur Google, il est obligatoire de suivre scrupuleusement ces étapes. 

Vous avez loupé le premier article portant sur l’audit SEO de votre site web ? C’est la première étape d’un audit réussi !

👉 Réaliser un audit SEO pour son site web

Vous utilisez WordPress ? Suivez cet article pour découvrir SEOPress, la meilleure extension SEO WordPress 100% française !

1) Comment identifier les concurrents sur votre zone ?

Tout commence par une recherche de vos concurrents, ici nous parlerons d’un audit concurrentiel sur le digital. Vous avez probablement quelques concurrents dans votre ville, mais comment se présentent-ils ? Quelle visibilité ont-ils sur Google ? Sont-ils seulement présents sur Google ?

Le plus simple pour identifier vos concurrents au niveau du digital est de rechercher sur Google un mot-clé important de votre secteur d’activité + une grande ville proche de vous. Exemples : « Opticien rennes », « Développeur web vitré », « Chocolat laval »…

Si vous ne savez pas quel mot-clé représente le mieux votre activité et que votre site web est en ligne, je vous invite à utiliser 1.fr, il vous suffit de copier-coller l’URL de votre page d’accueil de site dans cet outil, et il vous donnera toute une liste de mots-clés potentiels pour votre activité !

Que faire ensuite ?

Effectuez vos recherches sur Google et prenez les 3 premiers sites web que vous voyez à l’écran, ce sont les principaux concurrents sur votre zone géographique ! Ne prenez pas les 5, 7 ou 10 premiers, vous perdrez du temps et de l’énergie pour pas grand-chose 😉 Soyez pragmatique !

Vous pouvez également utiliser Google Trends qui vous permettra d’avoir les tendances de recherche (attention l’outil fonctionne mieux sur un territoire national que régional…)

Prenez le temps d’analyser les balises Title et meta-descriptions sur Google (= le texte EN GRAND et en petit lors d’une recherche), ces 2 balises vous permettront de déceler des opportunités en termes de mots-clés et de contenu (sont-elles incitatives au clic ? Sont-elles agréables à lire ? Ou est-ce simplement une suite de mots-clés ?…)

À tout moment, vous pouvez me contacter pour en savoir plus et profiter d’un accompagnement personnalisé 🙂

Un audit SEO réalisé par un consultant expérimenté va vous permettre de déceler des opportunités afin de remonter dans les résultats de recherche. Ces opportunités peuvent être multiples, et nous verrons dans les grandes lignes les différentes optimisations que ce consultant vous proposera forcément !

2) Comment analyser ses concurrents ?

Maintenant que vous avez identifié vos concurrents, il ne vous reste plus qu’à vous fixer des objectifs et surtout des limites.

Beaucoup d’entreprises perdent un temps considérable car elles veulent tout analyser à propos de leurs concurrents, c’est une erreur ! Soyez synthétique et allez à l’essentiel. Voici la liste non-exhaustive des éléments que vous devez impérativement identifier sur les sites web de vos concurrents :

  • Le menu de navigation et la disposition des pages : Y a-t-il des pages territoriales ? Comment sont nommés les différentes pages ? Quelles sont les plus importantes d’après votre activité ? Créent-ils des articles ?
  • Les mots-clés: utilisez à nouveau 1.fr et comparez vos résultats avec ceux de vos concurrents, utilisez également Monitorank qui propose une formule gratuite pour analyser le positionnement des mots-clés de vos concurrents. Vous pouvez également consulter SemRush et son outil gratuit (mximum 10 requêtes par jour) qui vous donnera le nombre de recherches mensuelles pour un mot-clé de longue traîne (composé de plus de 3 mots)
  • Le maillage interne (= liens vers les différentes pages) : regardez attentivement dans le contenu de leurs pages si des liens vers leurs autres pages sont présents. En priorité les liens présents dans des contenus textuels, les boutons d’appels à l’action (appelés CTA ou Call-To-Action) ont moins d’impact sur le référencement naturel car ils ne sont pas intégrés directement dans le corps du texte d’un site web
  • Le contenu: consultez les articles publiés par vos concurrents, certains d’entre eux peuvent vous intéresser. L’objectif ici n’est pas de dupliquer le contenu de vos concurrents (c’est interdit et sanctionné), mais de s’inspirer de leurs idées… et de faire mieux !
  • Les réseaux sociaux: dans le cas où vos concurrents sont actifs sur les réseaux, analysez attentivement leur nombre d’abonnés et SURTOUT le nombre d’interactions (like, commentaire, partage). Ce qui compte avant tout sur les réseaux ce n’est pas d’avoir le plus d’abonnés, mais d’avoir une communauté active 😉
  • Les produits/services: en quoi diffèrent-ils de ce que vous proposez ? Ont-ils un avantage concurrentiel en termes de positionnement ou de prix ? Quelle est leur cible de clients ?…

Bonus : certains de vos concurrents n’utiliseront pas la même technologie que vous (CMS, plug-in ou extensions…), pour vous faciliter la tâche et vous permettre d’aller plus vite, vous pouvez installer l’extension Google Chrome Wappalyzer qui détecte automatiquement tous les outils utilisés sur un site web. Pratique pour trouver toutes les informations dont vous avez besoin (et vous inspirer pour certains outils…).

De cette étape doit découler un document synthétique qui vous permettra de mieux comprendre la raison pour laquelle vos concurrents vous dépassent sur Google. Néanmoins, l’avis d’un expert SEO peut être primordial pour créer une stratégie SEO afin de vous faire atteindre le top 3 sur Google. 😉

3) Que faire après avoir analysé ses concurrents ?

Après l’analyse de vos concurrents sur le digital, il ne vous reste plus qu’à réaliser une analyse de mots-clés, et vos positions s’amélioreront logiquement sur Google !

👉 Réaliser une étude de mots-clés sur son site web

Comment faire un audit de référencement SEO ?

Tout d’abord, il est important de clarifier le terme SEO qui ne parle pas forcément à tout le monde… Le SEO ou Search Engine Optimization en anglais (référencement naturel en français), englobe différentes techniques d’optimisation de votre site sur Google, afin que ce dernier remonte en tête de liste dans les résultats de recherche. Lors d’un audit SEO, vous analyserez les 3 piliers du référencement organique : la structure technique, le contenu et le netlinking.

L’objectif étant d’arriver dans le top 3 des recherches sur Google, car vous le savez probablement mais lorsque l’on effectue une recherche sur internet nous n’allons pas plus loin que les 3-5 premiers résultats. Et plus le site descend dans les résultats de recherche, moins les internautes vont cliquer sur votre page, et donc votre site restera invisible aux yeux de Google et de vos potentiels clients…

Un audit SEO réalisé par un consultant expérimenté va vous permettre de déceler des opportunités afin de remonter dans les résultats de recherche. Ces opportunités peuvent être multiples, et nous verrons dans les grandes lignes les différentes optimisations que ce consultant vous proposera forcément !

En quoi consiste un audit SEO ?

Un audit SEO consiste à analyser avec précision votre positionnement et votre visibilité sur le moteur de recherche de Google, les résultats de la SERP. Vous allez donc, par le biais de l’analyse du crawling de votre site web, vérifier son indexation (s’il est possible de le visiter sur internet). Lors de cet audit, vous pourrez utiliser des outils gratuits comme Smart SEO qui vous permet en un clin d’oeil de déterminer :

  • La structure technique SEO de chaque page d’un site : balises Title, meta-description, H1 / H2 / H3, l’indexabilité de chaque page, le plan de site XML, les meta-robots…
  • Le contenu SEO des pages : mots-clés, champs lexical, nombre de mots présents sur la page, présence de schéma pour les résultats enrichis (rich snippets)…
  • Le netlinking et les backlinks de la page : domain authority (authorité du domaine), page authority, backlinks, liens externes et internes

Cet outil vous permettra de réaliser une première vue d’ensemble de l’état du référencement de votre site web. Par la suite, il faudra vous concentrer sur un audit concurrentiel afin de déceler des potentiels de croissance.

Pourquoi réaliser un audit de référencement naturel ?

Il est nécessaire de réaliser un audit de référencement naturel lorsque : vous faites un changement d’hébergeur, vous avez des statistiques en baisse sur la visibilité de vos pages via Google Analytics et Search Console, ou vous souhaitez simplement que certaines pages phares de votre site web remontent en première page sur Google.

Il arrive parfois que certaines de vos pages perdent des positions sur Google car des mises à jour de l’algorithme ou des nouveautés sont arrivées et vos concurrents se sont empressés de mettre à jour leurs contenus. 

Avoir un bon référencement de son site web c’est s’asurer de sa pérennité dans le temps. Il ne faut en aucun cas négliger le référencement web qui est devenu omniprésent, et vous permet d’obtenir plus de trafic qualifié sur votre site web (et potentiellement plus de clients potentiels). Néanmoins, le SEO est un métier où vous êtes en permanence dans un système de Test and Learn (essaye et apprends), personne ne connaît réellement le fonctionnement de l’algorithme de Google et son système de classement, c’est pourquoi il est important de tester de nouvelles approches dans le but d’améliorer sa visibilité.

Comment optimiser le SEO de son site ?

Deux types d’optimisation sont à prendre en compte. L’optimisation « Off-site » (en dehors de votre site), cela va concerner les backlinks ou liens provenant d’autres sites qui vous font référence. C’est-à-dire que des marques qui se positionnent comme expertes dans leur domaine ET qui ont une audience conséquente (beaucoup de trafic sur leur site web), vont avoir un nombre important de demandes d’autres sites pour insérer un lien dans un ou plusieurs de leurs articles.

Il est également possible d’acheter des liens, mais ici je vous conseille de mener une réelle étude sur les entreprises proposant ces services. Il faut que les liens soient de qualité, de sites très fréquentés, et de sujets qui sont en PARFAITE adéquation avec vos prestations. Sinon, Google vous sanctionnera obligatoirement et vous descendrez dans les résultats de recherche…

Une autre technique connue est de créer un compte sur Google My Business, un outil vous permettant d’améliorer votre référencement local. Contactez-moi pour connaître les bonnes pratiques et optimiser au maximum votre présence au niveau local.

Il existe bien entendu de nombreuses autres techniques, mais celles-ci restent limitées en termes de retour sur votre positionnement dans les SERP (= résultats de recherche).

La dernière mais pas des moindres (la plus importante en fait !) est l’optimisation de vos balises Titles et meta-description sur l’ensemble de vos pages, ce sont les textes que vous voyez lorsque vous faites une recherche sur Google. 😉

L’optimisation « On-site » et « On-page », cela va concerner directement votre site web. Ici, nous allons évoquer l’architecture technique de votre site : les balises H1 / H2 / H3 (pensez à la méthode du livre), la vitesse de chargement (et les différents outils que vous pouvez utiliser pour contrôler la rapidité de votre site), l’aspect responsive design (mobile-first), le contenu et les mots-clés que vous utilisez (apprenez à utiliser Google Search Console dans un premier temps, puis à mener une analyse de mots-clés), le maillage interne entre vos pages etc…

Autant d’éléments qui vont renvoyer un signal positif aux robots de Google (le Google bot), et qui permettra à ce moteur de recherche de payer moins cher pour « crawler » (= inspecter page par page) votre site web. Plus simple sera la navigation du robot, meilleurs seront vos résultats en termes de positionnement. 🚀

optimiser le référencement de son site web sur google

A quel moment devez-vous réaliser un audit SEO ?

Vous avez une baisse d’activité ? Votre site connaît des difficultés et une baisse notable dans les résultats de recherche ? Vous avez migré l’ensemble de votre site sans créer des redirections 301 (afin de ne pas avoir d’erreurs 404 : page introuvable) ? Vous avez un nombre important de pages en erreur 404 ? Ou vous ne savez tout simplement pas s’il y en a ?

Toutes ces questions doivent vous pousser à réagir vite, car le SEO prend du temps et les premiers résultats visibles ne le sont que plusieurs semaines voire plusieurs mois après avoir réalisé cet audit (on est sur du moyen-long terme !)

Le mieux est de faire appel à un consultant SEO expert dans son domaine. Attention tout de même certains ne sont pas aussi bons qu’ils le prétendent, faites une analyse détaillée et posez-leur les bonnes questions. Vous pouvez bien évidemment reprendre les éléments de cet article, cela vous permettra d’avoir une base théorique et de ne pas être noyée dans les termes techniques qu’il emploiera (logiquement si c’est un expert il saura vous expliquer son travail avec des mots simples 😜). Je me ferais un plaisir de vous accompagner sur tous ces sujets si vous le souhaitez, n’hésitez pas à prendre gratuitement un rdv de 15 min afin que l’on échange ensemble 🤗

Après avoir lu ces quelques lignes, vous comprenez désormais qu’il est primordial de surveiller les statistiques de votre site web, mais votre travail ne s’arrête pas là…

quand faire un audit seo

Conclusion de votre audit de site

Cette première étape est cruciale, et il faut prendre le temps de la réaliser. Bien entendu, si votre activité ne vous permet pas de prendre du temps pour cette analyse, vous pouvez me consulter afin d’échanger sur votre besoin.

Dès que vous avez terminé l’audit SEO de votre site web, le travail ne s’arrête pas là ! La seconde étape consiste à réaliser un audit concurrentiel.

👉 Consultez la 2ème étape : Comment réaliser un audit concurrentiel ?